Le savoir-faire d’un courtier en rachat de crédits

Un courtier travaille généralement avec les banques et sert d’intermédiaire entre ces…

Un courtier travaille généralement avec les banques et sert d’intermédiaire entre ces dernières et un particulier qui a besoin de regrouper ses crédits en un seul prêt par mois afin de faciliter la gestion de sa situation financière dans les meilleures conditions. Faire appel à un courtier n’est pas une obligation mais il s’avère que leur utilité est très reconnue en matière de rachat de crédits.

En savoir plus sur les banques spécialisées dans la restructuration de crédits

L’appellation « sociétés financières » désigne les organismes de crédit qui bénéficient d’un statut…

L’appellation « sociétés financières » désigne les organismes de crédit qui bénéficient d’un statut privilégié dans le domaine du regroupement de crédits. Une part de ces entreprises n’est autre que des filiales des banques de dépôt d’envergure. L’autre part restante regroupe des sociétés venant de différents milieux à l’instar des assurances, des compagnies financières, des constructeurs…

Découvrir le métier d’IOB

Pour travailler en tant qu’intermédiaire en opérations bancaires (IOB) il est obligatoire…

Pour travailler en tant qu’intermédiaire en opérations bancaires (IOB) il est obligatoire d’être mandaté par au moins un établissement financier. D’autre part, l’apport de garanties solides est aussi un critère non négligeable pour cette profession. Concrètement parlant, ce métier présente de nombreuses similitudes à celui des courtiers en bourse ou en assurances.

Quelles sont les conditions pour obtenir un rachat de crédits ?

Les dossiers de rachat de crédits ne sont pas tous forcément admissibles.…

Les dossiers de rachat de crédits ne sont pas tous forcément admissibles. En effet, les banques fixent un certain nombre de critères que le demandeur doit remplir s’il souhaite que son dossier soit validé. En général, les banques font la part belle à l’âge, la situation financière ainsi que la situation personnelle de l’emprunteur. Elles tiennent également compte des antécédents de paiement et de l’utilité du financement.