Les principaux avantages du regroupement de prêts

Le regroupement de crédits est l’un des dispositifs relatifs aux prêts les plus sollicités par les emprunteurs, que leurs situations d’endettement soient raisonnables ou des plus précaires. Découvrez ci-dessous les principaux avantages du regroupement de prêts qui le rend actuellement incontournable dans l’univers du crédit.

Bénéficier de mensualités proportionnelles à son budget

L’un des atouts majeurs du regroupement de crédit est l’allègement des mensualités. En effet, dans le cadre d’un rachat de crédit, l’ensemble des dettes contractées par un ménage est consolidé en un seul prêt pour être rééchelonné. Concernant le rééchelonnement, il est adapté selon le budget disponible au moment du lancement de la procédure. À noter que la réduction varie selon les cas et peut aller jusqu’à 60 %.

Le rachat de prêts est un dispositif qui permet de solutionné les problèmes financiers du quotidien du fait qu’il permet de redonner du pouvoir d’achat à ses bénéficiaires. De plus, les compagnies bancaires sont enthousiasmées de par cette stratégie, car elle témoigne de la détermination des débiteurs à faire face à leur endettement. Ceux-ci doivent cependant bien comprendre que l’allègement de leurs mensualités n’est possible que grâce à un allongement de la durée du prêt initial ce qui entraîne une augmentation du coût global du crédit.

Possibilité d’économiser

Le recours au regroupement de crédits peut aussi permettre au souscripteur de tirer profit de la réduction du poids des intérêts des prêts contractés. En profitant des intérêts revu à la baisse, le débiteur à la possibilité de laisser un peu d’argent de côté. C’est précisément le cas quand ce sont des prêts revolving et des découverts bancaires qui sont offerts en rachat. À noter que ces deux types de prêts sont sujets à des taux d’intérêts considérablement supérieurs à ceux d’un emprunt personnel classique. L’écart de taux peut également être largement plus élevé sur quelques prêts immobiliers accordés depuis longtemps déjà. En effet, s’il y a quelques années le taux était de 7, 5 %, il est beaucoup plus faible aujourd’hui.